Y'a bon Banania au palais de l'Elysée

Publié le par joe

"Le drame de l'Afrique, c'est que l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire. Le paysan africain qui, depuis des millénaires, vit avec les saisons, dont l'idéal de vie est d'être en harmonie avec la nature, ne connaît que l'éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles".

Extrait du
discours à l'adresse des jeunes Africains prononcé le 26 juillet à l'université de Dakar, au Sénégal, par le président français (vidéo ici).

"Fait-on partie de l’histoire quand on tombe dans un coin de rue d’Andavamamba, les bottes des militaires foulant votre corps et vous livrant aux chiens ?" demandent à Nicolas Sarkozy des écrivains africains dans une
lettre ouverte.

Publié dans Ça vous regarde

Commenter cet article

filaplomb 14/09/2007 09:25

C'est evidemment une vision colonialiste de l'Afrique. D'un côté le black qui vit au rythme de la nature et, par opposition, le blanc vit du côté de la culture et sa mission est d'aider le continent à devenir "culturé" ! :-)

joe 15/09/2007 12:26

Des relents colonialistes, c'est sûr; beaucoup d'arrogance et d'inculture aussi. J'imagine Georges W. Bush invité en Europe et tenir ce discours : "Le drame de l'Europe, c'est que l'homme européen n'est pas assez rentré dans l'histoire."

Dahlia 14/09/2007 09:04

Je me suis pemise de faire circuler cette info ici:http://fluo.bbfr.net/Chaos-French-Zone-f1/Des-ecrivains-africains-font-une-lettre-ouverte-a-Sarkozy-t2710.htm;)

joe 15/09/2007 12:20

Tu fais bien, fais passer...