Arcade Fire : Un "Neon Bible" de chevet

Publié le par joël

 

Avec Neon Bible, les sept Canadiens d'Arcade Fire entretiennent la flamme dans laquelle ils consument joyeusement leur rock-pop-folk "arty". Leur deuxième album, qui sonne incroyablement riche avec sa diversité d'instruments, conserve une fraîcheur intacte malgré le succès du groupe.

Tracklisting

Black Mirror  Une ouverture prodigieuse avec un son d'une amplitude exceptionnelle, comme en témoigne le déluge de cordes. L'inquiétante étrangeté qui habite Black Mirror évoque la menace planante d'un Killing Moon de Echo & The Bunnymen. J'aime cette incantation magique (en français dans le texte) : « Un ! Deux! Trois! Dis : miroir noir ! »

Keep the car running  Pêchu et dansant, avec un rythme rapide, mais lassant à la longue. Bon pour l'autoradio.

Neon Bible  La chanson qui donne son nom à l'album est la plus posée. Et aussi la plus courte. Une comptine entêtante.

Intervention  On entre dans cette Intervention (divine?) en se cognant à un fabuleux mur d'orgues. Lyrique en diable grâce aux chœurs et aux envolées du chanteur Win Butler.

Black Waves/Bad Vibrations Une de mes chansons préférées, construite comme un diptyque délicieusement mélancolique ("Run from the memory/Je nage, mais les sons me suivent"). Une première partie (en français et en anglais) chantée par Régine Chassagne, avant que son mari Win Butler ne prenne la relève.

Ocean of Noise Cette balade me laisse un peu indifférent. Mais j'aime beaucoup le mélange entre les cuivres, les cordes et le piano. 

The Well and The Lighthouse Une rythmique tout droit sortie des années 1980 sur lequel j'aurais aimé danser en boum il y a deux décennies. J'adore ce morceau, qui me fait penser à Prefab Sprout mixé par Orchestral Manoeuvre in the Dark et interprété par un groupe folk.

Antichrist Television Blues Un petit côté "Boogie-Woogie" pas déplaisant. Mais bon, pas trop mon genre le country-rock.

Windowsill Du Arcade Fire tout craché : orchestrations, chœurs, etc. Mais vite oublié.

No Cars go Une reprise réorchestrée de la chanson sortie sur leur album EP. No Cars go figure dans le Top Ten des morceaux que je peux écouter en boucle pendant une journée. Energique, urgente, barrée à  200 km/h sur l'autoroute, No Cars go est déconseillée aux tachycardiques.  Cela dit, j'ai quand même une petite préférence pour le côté brut de leur première version.

My Body is a Cage Un gospel torturé qui commence sur le mode intime avant d'exploser dans un final d'orgues, de batteries et de cuivre. A donner le frisson.

Joël

Sur leur MySpace, on peut entendre des sons de leurs albums.

Le petit site promotionnel de Neon Bible vaut le détour, pour son graphisme. Les paroles de l'album y sont également disponibles.

Le site "officiel" d'Arcade Fire.

Publié dans Sur écoute

Commenter cet article