Bestiaire

Publié le par Suntzu

Pas plus tard qu'hier, je me suis retrouvée face à un "trotteur". Ce genre pullule dans les marais de Zangar, avec quantité d'autres bestioles. D'ailleurs, la plupart des jeux vidéo repose sur un bestiaire dont la sophistication contribue au succès du titre. Le terme de "bestiaire" apparaît au début du XIIe siècle : il désigne des ouvrages en vers ou en prose utilisant la description de certains animaux réels ou légendaires, en vue d'un enseignement moral et religieux. Ces œuvres reflétaient la conviction que le monde est le livre dans lequel Dieu a écrit, et que tout peut trouver une explication et des correspondances. Le bestiaire profane de WoW livre des informations sur les créateurs de ce jeu vidéo, qui, à défaut d'avoir lu La Guerre des Mondes, de H.G. Wells, ont vu sa récente adaptation par Spielberg au cinéma. Comme quoi le tripode, figure inquiétante et redoutable, née en 1898 de l'imagination de l'auteur anglais, a trouvé sa place dans le bestiaire contemporain.

Une exposition de la BNF sur les bestiaires

La Guerre des Mondes illustrée par E.P. Jacobs

Les tripodes sur Wikipédia (en V.O.)

A part ça, le chasseur Celandrys galérait pour former un groupe pour la Fournaise de sang et Fylothor m'a invité à découvrir une partie du donjon de Trombe-manas. Sur le canal guilde, Seêto le chaman a balancé un spoiler énigmatique : "A la fin, Rocky il meurt."

Commenter cet article