Crépusculaire « No Country for Old Men »

Publié le par joe

"No Country for Old Men".Le plus sinistre des films des Frères Coen est aussi le plus réussi de leurs trois derniers. Malgré le soleil du Texas, une ambiance crépusculaire hante No Country for Old Men. Un pays où le magot se paie au prix fort, où le silence s'achète et la mort ramasse la mise. Ici, la Faucheuse a troqué son outil de travail contre une bouteille d'air comprimé. Elle est incarnée par un terrifiant Javier Bardem, "un Terminator mal coiffé" comme le fait remarquer Philippe Garnier, de Libé. No Country for Old Men empiète sur le terrain de Fargo, mais en plus glaçant.  Les cadavres tombent comme des mouches, sans qu'on n'y trouve vraiment à se moquer de tant d'absurdité. Le sourire reste douloureusement figé sur la bouche. Après l'accident de voiture, la fin tombe à plat, en dépit de Tommy Lee Jones, revenu plus désabusé de ses Trois enterrements. Et la poussière du désert, ramassée tout au long du film, laisse un goût de paradis perdu dans la bouche. "Oui, tu es poussière et à la poussière tu retourneras."

Publié dans C'est tout vu !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

G.T. 04/02/2008 20:05

Je partage ton avis... un très bon film des frères Coen, vraiment réussi, envoûtant... par contre, la fin, je te rejoins là encore, est un peu décevante...