« Stranglehold », le style John Woo sur jeu vidéo

Publié le par joe

Tequila (Chow Yun-Fat) dans "Stranglehold".

Salut Julien, ça va ? T'as testé quoi récemment ? Stranglehold sur la Xbox 360.

C'est quoi ce truc ? C'est un jeu d'action à la troisième personne, un FPS, dans lequel on incarne un flic dur à cuire de Hong-Kong. Il s'appelle Tequila.

Tequila... Un jeu bien frappé ? T'es lourd... Stranglehold, c'est la suite vidéoludique de A toute épreuve (Hard Boiled), le film d'action hongkongais réalisé par John Woo en 1992.

Ah ouais... Je vois. C'était Chow Yun-Fat le héros ?
Oui, d'ailleurs, il reprend du service. On l'a très bien modélisé pour Stranglehold, et c'est lui que le joueur manipule.

C'est quoi le pitch ? Chow Yun-Fat, alias Tequila, se retrouve en plein milieu d'une guerre des gangs. Sa copine et sa fille ont été enlevées. Pour les retrouver, il va traverser les quartiers mal famés de Hong Kong et il va aussi vider ses chargeurs à New York, à Los Angeles, en Russie...

Le jeu t'a plu ? Oui. D'abord, qui dit John Woo, dit une patte cinématographique reconnaissable entre mille. Il y a un scénario plutôt manichéen et des figures de style imposées : ralentis, fusillades acrobatiques, envols de colombes blanches... Mais surtout, ce qui fait la force de ce jeu, c'est de pouvoir diriger Tequila comme le ferait John Woo.

Euh... Comme si on était derrière la caméra ? Pas vraiment... Mais tout le style cinématographique de John Woo est respecté, et l'on peut le faire surgir par une simple pression sur la gachette... enfin... sur un bouton de la manette.

Et graphiquement, ça vaut quoi ? Ça tue. Même si je dois reconnaître que je n'ai pas joué à Half-Life ou Unreal Tournament, qui sont censées être des références graphiques pour les consoles Next Gen. En tout cas, c'est la première fois que j'expérimente le moteur de jeu Avok, qui permet une utilisation très poussée des détails graphiques. Un exemple tout simple : on tire sur une caisse et les six côtés vont éclater de manière indépendante. 

Le mode multijoueurs de Stranglehold, t'as essayé ? Oui, j'ai été déçu. Il ne s'adapte pas à ce jeu. La gestion des ralentis des personnages est mal conçue pour ce mode, et l'interface, très limitée.

Ta note ? 16 sur 20. Parce que c'est un bon jeu, mais pas de quoi décrocher la mâchoire. Techniquement, c'est au point, mais le scénario reste très basique et linéaire.

Tu le conseilles à qui ? C'est un jeu apéritif, le genre dont on ne fait qu'une bouchée. On se défoule bien et on y revient quelques fois au cours de l'année. En gros, un jeu d'action bien bourrin.

Publié dans Session jeux vidéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article