« Control », la trajectoire d'une étoile filante

Publié le par joe

Clique pour regarder le clip de Le rock se nourrit de légendes, mais la qualité de Control, c'est de ne pas élever au rang de mythe la vie éphèmère de Ian Curtis. En s'appuyant sur le livre de l'épouse de Deborah Curtis, Touching from a distance, il tire le portrait sobre d'un teenager à la santé fragile, mal dans sa peau, marié trop tôt, dans une Grande-Bretagne moisie. Control s'achève sur le suicide du chanteur de Joy Division, en 1980, à l'âge de 23 ans. Entretemps le film aura retracé les étapes obligées de la carrière du groupe (première scène, première télé, premier contrat, etc), avec de nombreux morceaux (Transmission, She's lost control, Love will tear us apart...) en guise de B.O. Mais c'est quand la caméra saisit dans les interstices toute la vulnérabilité du chanteur qu'il sonne le plus juste. Control bénéficie de l'interprétation, toute en retenue, de Sam Riley. L'acteur campe formidablement un Ian Curtis sur la tangente, apathique, tourmenté et malgré tout attachant.

Publié dans C'est tout vu !

Commenter cet article

Thom 04/10/2007 10:56

Oui, je comprends...mais le livre était vraiment réussi, très émouvant...ni une hagiographie façon "In bed with Ian", ni un truc qui balance façon Angie Bowie...c'était à la fois très pudique et assez honnête, très intéressant si tu le trouves (par contre j'ignore s'il est traduit en français).

joe 03/10/2007 03:12

@ Daniel & Azamleag C'est vrai que les catch-lines de l'affiche sont putassières, et destinées surtout au public des 15-25 ans qui n'a pas grandi avec Joy Divsion. L'intérêt de ce bon film ? A chacun de le trouver. Il m'a beaucoup touché sans doute parce qu'il est centré sur la vie de Ian Curtis, et  pas sur l'histoire du groupe. Et puis, Oliver Stone a bien réalisé un film sur Jim Morrison, et ça s'appelait The Doors.@ Thom Justement, ça m'a vraiment étonné que ce film repose sur le témoignage de son épouse. Rien à voir, mais la fille de Ian Curtis, Natalie Curtis, à laquelle je pensais en regardant le film, est devenue photographe.Dans une interview au Guardian, sur le film Control, elle dit : "I have mixed feelings about the film - I feel so excited for the band and the music, but repulsed by the idea of people watching a film about my family."http://www.guardian.co.uk/weekend/story/0,,2173084,00.html

Thom 02/10/2007 18:54

Je dois absolument voir ça...le livre était déjà très beau, étonnamment sobre pour le livre d'une veuve de rockstar...

azamleag 01/10/2007 18:44

j'aurais pas dit mieux . Joy division a , quoi qu'il en soit , laissé une empreinte indélébile dans mon existence et effectivement c'est le groupe et non ian curtis seul . ceci dit j'ai beau cherché quel interprete m'a auatnt touché depuis 1980 , je n'en trouve point . 

daniel 30/09/2007 22:59

Mais quel intérêt présente le film ? Et puis il y a cette affiche limite putassière : " il a changé l'histoire de la musique " ... Joy Division a changé l'histoire de ma vie, vraiment ,mais j'ai bien dit "Joy Division ", le groupe , pas le chanteur , qui n'est qu'un élément du groupe...