Jill Scott meets Mma Ramotswe

Publié le par joe

Mma Ramotswe et Jill Scott.

Mon premier est Mma Ramotswe, une détective botswanaise née de l'imagination de l'écrivain britannique Alexander McCall Smith. Une amie m'avait prêté le premier bouquin de la série, j'avais aimé le côté pittoresque, les enquêtes un peu moins.
Mon second est Jill Scott, une diva américaine du R'n'b, dont je guette le prochain concert en France. Son prochain album, The Real Thing Words and Sounds Vol.3, sort le 25 septembre. 
Mon tout est un
film inspiré du roman et réalisé par Anthony Minghella. Jill Scott interprète le rôle de la détective. C'est une dépêche AFP qui le dit.
Je suis très curieux du résultat. 
Un reportage de la
CNN (avec des commentaires clichés genre : "The locals are getting a taste of Hollywood...") permet d'avoir un aperçu du tournage... et de Jill Scott.

joe

Publié dans C'est tout vu !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

stricker 27/09/2007 22:04

La collection10/18 est terrible pour les pollards. De mémoire, il y a dans le même genre:- un moime du XIV ème siècle- un aborigène australienetc...Personnellement, je reste fasciné par les descriptions sociologiques, historiques et culturelles, l'intrigue policière est secondaire. joel parles en à mes parents, ils te fourniront les réferences des ouvrages mentionnés ci-dessus.A bientôtAntoine

joe 28/09/2007 00:39

Ah vi, les enquêtes de Frère Cadfael, écrites par Ellis Peters. C'est pas mal. J'en ai lu un ou deux mais sans trop accrocher.

damsnation77 11/09/2007 08:20

Peut-être pas la plus sexy des chanteuses, mais une des plus talentueuses : perso j'ai du mal à écouter un album complet de ce style de musique, mais on est obligé de reconnaitre le talent de cette chanteuse (tout comme celui d'Angie Stone ou d'Erykah Badu).

joe 11/09/2007 10:57

Bonjour Damnation, ça fait plaisir de voir citer Angie Stone et Erykah Badu aux côtés de Jill Scott. Car, qu'on aime ou pas leur style de musique, il faut bien reconnaître que ce sont des interprètes hors pair. J'avais vu Angie Stone sur scène il y a quelques années, à l'époque de ces tubes "Wish I didn't miss you" et "Brother". Elle avait réussi à communiquer une vraie chaleur au public, quil faut bien l'avouer lui était déjà tout acquis.