Arrête-moi, je suis un chauffard

Publié le par joe

FlatOut Ultimate Carnage.
Le jour, je pédale sur mon Vélib'obo, la nuit je défonce des caisses, je casse le capot, le châssis, le moteur, et je m'en tire avec zéro égratignature. Avec FlatOut Ultimate Carnage, sur la 360, je n'ai pas besoin de penser à la polémique littéraire Laurens/Darrieussecq, à l'usage de l'adjectif "historique" dans les médias, au répulsif antipauvres d'Argenteuil... Non... Avec FlatOut Ultimate Carnage, je réduis le bas-côté de la route en miettes, y a plus de limites. Sur mon Vélib'obo, je galère pour trouver une place aux bornes de l'Est parisien. Rentré chez moi, je fais des courses, FlatOut s'apprécie à sa juste valeur une canette de Heineken au pied du canapé.

Joe

Publié dans Session jeux vidéo

Commenter cet article