J'ai vu le Red Ring of Death

Publié le par joe

L'enfer en retour / Lost Planet.
Avant de m'endormir, je dévore une BD de Frank Miller. C'est L'Enfer en retour, une histoire d'amour de Sin City. Violent et sexy, avec un héros dont la rage qui éclate n'a d'égal que ses idéaux et sa tendresse pour une femme très fatale. Cette histoire n'avait pas été transposée au cinéma. Peut-être dans Sin City 2, si jamais ce film voit le jour ? De toute façon, je n'avais été que moyennement emballé par l'adaptation de Rodriguez. J'aurais préféré voir un vrai film d'animation.

Avant de lire Frank Miller, je me livre à une partie en ligne de Lost Planet sur une nouvelle Xbox 360. La précédente a lâché victime d'une surchauffe. J'ai même vu le fameux
Red Ring of Death, aussi redouté chez les possesseurs de Xbox 360 que l'éclipse du soleil chez les Incas. En effet, ce que je ne savais pas, c'est que les consoles de "première génération" subissaient ce sérieux problème.

Et c'est date pas d'hier comme en témoigne cet article d'Infos du Net, mis en ligne le 24 novembre 2005. Depuis, Microsoft, concepteur de la Xbox 360, a enfin sérieusement décidé de prendre les consommateurs au sérieux en étendant la garantie de la console à trois ans (article ici). Et pour les plantages de Windows ? On dit "merde" et on redémarre.

Je découvre les trois albums d'Interpol en même temps et dans tous les sens, par ordre alphabétique de chansons dans mon Ipod. Du coup, je n'arrive pas à me faire une idée de leur  évolution. Mais qu'est-ce qu'ils sont bons !

Joe

Publié dans Vie privée

Commenter cet article